A l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes en plein cœur de la phase de confinement dans la France entière. Moment historique, expérience nouvelle que nous n’aurions jamais cru voir de notre vivant, peu importe le travail continue malgré tout. Les outils numériques nous permettent de continuer, en mode dégradé certes, mais de continuer tout de même et de ne pas laisser nos clients et partenaires en plan.

Cela ne durera pas éternellement, nous allons un beau jour repartir comme avant, sortir de nos tanières, aller voir nos clients, participer aux réunions. On ne sait pas encore quand, mais cela va arriver heureusement.

En revanche, notre vision du monde aura durablement changé, alimentée par cette expérience hors normes. Et ce n’est de mon point de vue pas forcément une mauvaise chose sur tous les plans, tant l’hygiène de base a eu tendance à être oubliée par nos concitoyens : rien de tel qu’une grosse menace biologique qui fait peut pour remettre tout ce petit monde dans le droit chemin. Jamais je n’avais vu une telle proportion de gens se laver les mains dans les toilettes des aires d’autoroute que le 16 mars dernier, alors que je rentrais d’un déplacement dans le Sud de la France. Pas juste se les passer sous l’eau, non, vraiment les laver avec savonnage et tout, d’une manière qui fait plaisir à voir à tout amateur d’hygiène qui se respecte.

Une petite notice de lavage des mains qu’on devrait tous connaître par cœur

Cela étant dit, il est peu probable que l’on se le moment venu jette à l’extérieur la fleur au fusil et le sourire aux lèvres, sans se poser quelques questions sur l’hygiène et les gestes de protection à adopter face à un possible retour du coronavirus.

Ce n’est probablement pas sous cet aspect que nous sortirons du confinement, fort heureusement !

Une chose est certaine, c’est que nous allons quitter la période de confinement dans un environnement duquel le virus n’aura pas disparu complètement : en restera-t-il sur des poignées de portes, des enveloppes, des stylos ? Restera-t-il des personnes malades ou porteuses plus ou moins saines qui pourront nous contaminer.

Il n’est donc pas envisageable de ne pas nous protéger un minimum pour cette phase de retour à la « normale ». Et il est très probable que des consignes sanitaires plus ou moins sévères accompagneront la sortie de confinement.

Bref, pas question de ne pas s’équiper du matériel adapté. Cela tombe bien, la CPME nous envoie régulièrement des informations que ce soit en direct ou via les réseaux sociaux, et une des dernières arrivées est relative aux équipements et produits qui sont fabriqués et vendus par des PME locales qui ont reconverti une partie de leur production. Merci à eux, et c’est un grand plaisir d’aller chercher du matériel localement plutôt que de le faire venir de l’autre bout du monde. Cela se passe par ici, n’hésitez pas à en abuser :

Nous avons donc passé commande de tout ce qu’il nous manquait pour envisager sereinement la période de déconfinement à venir (que nous attendons avec impatience, cela ne coûte rien de le dire). Au programme : décontamination du bureau (tout ce que l’on touche avec le mains), masques lavables pour tout le monde, gel hydroalcoolique à profusion, écran de protection pour l’accueil… et les consignes d’utilisation qui iront avec.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à prendre notre mal en patience, suivre les courbes de progression ou régression de l’épidémie, attendre les consignes du gouvernement, penser à ceux qui nous soignent, et se tenir prêts à tourner la page très très vite.