L’entreprise DUMEZ Ile de France nous a confié les études structures du projet de réhabilitation et modification lourde de l’immeuble « Galerie Aquitaine » situé dans le quartier Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt.

L’intérieur de la galerie après travaux – c’est neuf et ça brille !

De 1976 à 1980, le quartier se construit sur d’anciens terrains Renault, avec un souhait de mixité de logements, de bureaux, d’activités commerciales et d’équi­pements publics. Vingt ans plus tard un important pro­gramme de rénovation des espaces publics et plus particulièrement des passages du Vieux- Pont-de-Sèvres et Aquitaine.

Situé entre l’avenue du Général-Leclerc et le Forum bas, le passage Aquitaine constitue l’une des principales ouvertures du quartier du Pont-de-Sèvres vers le nord de la ville. Il accueille principalement des commerces de proximité. La création de nouvelles cellules commerciales, notamment à chacune de ses extrémités, favorisera sa visibilité et son attractivité. 

Les travaux ont consisté à réaménager le passage, avec création d’une avancée devant la façade béton existante et un habillage intérieur. Une mise en valeur d’un immeuble à l’architecture que l’on pourrait qualifier de néo-stalinienne des années 70 (avec toutes nos excuses aux architectes et connaisseurs en architecture qui liront ce texte pour notre inculture en la matière).

Au programme de nos études :

  • des auvents métalliques avec deux types de structures différentes (poutres et treillis),
  • des ancrages énormes dans les façades (4,50 m en porte-à-faux avec un rideau métallique au bout, ce n’est pas rien à ancrer dans des façades existantes),
  • des renforts structurels,
  • une ossature porteuse du faux-plafond,
  • et quelques autres détails…

Une partie de la structure en cours de dessin

La façade une fois débarrassée de son ancien habillage

L’entrée principale et la façade après travaux.

Nous en profitons pour remercier toute l’équipe travaux de sa confiance, son professionalisme et sa bonne humeur (Aurélien et Jean-Philippe vous vous reconnaîtrez), et pour nous avoir emmenés avec eux sur ce projet sympathique qui nous a permis de quitter un peu nos campagnes auvergnates pour aller respirer le bon air de la capitale !